CROISSANCE DES VENTES A VALEUR AJOUTEE DE 3,7 %* AU TROISIEME TRIMESTRE 2016 1,6 % DE CROISSANCE DES VENTES TOTALES

Nanterre, France, 13 oct. 2016,  par Faurecia

Guidance 2016 confirmée.

La croissance des ventes se répartit comme suit :

 

  • Ventes à valeur ajoutée – Le chiffre d’affaires total moins le négoce des monolithes représentent l’activité réelle du Groupe.

Les ventes à valeur ajoutée ont atteint 3 531,3 millions d’euros au troisième trimestre, en hausse de 3,7 % (vs T3 2015) à taux de change et périmètre constants. Elles ont reculé de 0,3 % en données publiées sous l’effet, principalement, de variations négatives des taux de change d’un montant de 75,0 millions d’euros (- 2,1 %). L’impact périmètre au troisième trimestre (principalement la cession de l’usine de Fountain Inn fin juin 2016) a été négatif  de 1,9 %.

 

  • Les ventes de monolithes[1] ont chuté de 7,9 % (vs T3 2015) en données comparables, à 710,0 millions d’euros, et 9,0 % en données publiées. Ce recul s’explique principalement par la baisse du prix des métaux précieux.

 

  • Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 4 241,3 millions d’euros au troisième trimestre 2016, en hausse de 1,6 % (vs T3 2015) à taux de change et périmètre constants. En données publiées, le chiffre d’affaires est en baisse de 1,9 %. Sur le trimestre, les variations de change ont exercé un impact négatif sur l’activité du Groupe à hauteur de 1,9 %. L’impact périmètre au troisième trimestre (principalement la cession de l’usine de Fountain Inn fin juin 2016) a été négatif : -1,5 %.

 

VENTES À VALEUR AJOUTÉE PAR RÉGION

(Toutes les variations sont exprimées année sur année et en données comparables ; voir annexe pour les données publiées).

 

·             En Europe (Russie comprise), les ventes à valeur ajoutée ont reculé de 1,9 % à 1 694,6 millions d’euros, contre 1 747,3 millions d’euros au troisième trimestre 2015. La production de véhicules utilitaires légers en Europe a reculé de 2 % (estimation IHS). Faurecia a profité de la progression des ventes de Renault-Nissan (+15 %) et de BMW (+9 %) mais a été pénalisé par les faibles ventes de VW et Ford.

·             En Amérique du Nord, les ventes à valeur ajoutée ont atteint 1 050,7 millions d’euros, en recul de 0,5 %, tandis que la production a progressé de près de 2 % (estimation IHS). Les ventes à Nissan sont en hausse de 12 %, ce qui en fait notre troisième plus gros client dans la région. Les ventes restent pénalisées par la baisse de la production de la Chrysler 200 (-38 millions d’euros ou 340 points de base) et de nouveaux lancements en phase de montée en cadence.

·             En Asie, les ventes à valeur ajoutée ont progressé de 17,9 % au troisième trimestre, à 587,5 millions d’euros, et ont été essentiellement portées par une hausse de 15 % en Chine (448,0 millions d’euros). Dans le même temps, la production de véhicules légers affiche une croissance de 10 % (estimation IHS). Les ventes de Faurecia aux constructeurs chinois ont progressé très rapidement (+40 %) et représentent désormais 14 % de l’activité totale en Chine.

·             En Amérique du Sud, les ventes à valeur ajoutée ont bondi de 50,2 % à 142,7 millions d’euros, alors que la production a reculé de 10 % (estimation IHS). Cette bonne performance est le fruit de la reprise de nouveaux programmes à des fournisseurs en difficulté. Les ventes à Ford ont grimpé en flèche, à hauteur de 135 %, les ventes à PSA ont progressé de 44 % et les ventes à Renault-Nissan sont en hausse de 25 %.

 

VENTES À VALEUR AJOUTÉE PAR ACTIVITÉ

(Toutes les variations sont exprimées année sur année et en données comparables ; voir annexe pour les données publiées).

 

Sièges d’automobile

Les ventes à valeur ajoutée ont atteint 1 515,4 millions d’euros, en hausse de 9,4 %. En Amérique du Nord et en Asie, les ventes ont progressé de 8 % et 16 %, respectivement. Cette très bonne performance est portée par le plein effet de nouveaux programmes, principalement pour Renault-Nissan (+19 %), Ford (+165 %), BMW (+10 %) et PSA (+6 %).

 

Technologies de contrôle des émissions

Les ventes à valeur ajoutée ont atteint 960,0 millions d’euros, en hausse de 2,8 %. Elles progressent de 25 % en Asie et de 31 % en Amérique du Sud. Les ventes au groupe VW ont gagné 17 %, celles à Renault-Nissan de 16 % tandis que celles à Geely-Volvo ont bondi de 57 %.

 

Systèmes d'intérieur

Les ventes à valeur ajoutée ont totalisé 1 055,9 millions d’euros, en baisse de 2,9 %. Les ventes de produits en Amérique du Nord ont chuté de 16 %, en grande partie tirées vers le bas par la Chrysler 200 et un ajustement de la production du Ford F-150. Les ventes à Renault-Nissan ont progressé de 10 %. Systèmes d'intérieur subit un mix temporairement défavorable.

 

Faurecia confirme pleinement sa guidance pour l’exercice 2016 :
 

  • Croissance des ventes totales : +1 % à 3 % (en données comparables)
  • Marge opérationnelle minimum de 5 %
  • Cash-flow net minimum de 300 millions d’euros.

 

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS

 

  • Résultats annuels 2016 : Jeudi 9 février 2017 (8 h, heure de Paris)

Une conférence téléphonique avec Michel Favre, Directeur Financier, à destination des analystes, investisseurs et médias aura lieu ce soir (13 octobre 2016) à 18 h (heure de Paris). Vous pouvez également scanner le code QR ci-dessous avec votre smartphone ou votre tablette. Cette conférence peut aussi être suivie en ligne à l’adresse : http://www.faurecia.com/en/finance

N° de téléphone : France : +33 1 76 77 22 21 / RU : +44 203 427 1903 / États-Unis : +1 212 444 0896

Code de confirmation : 7176786

 

 

*: En données comparables : à taux de change et périmètre constants.

[1] Monolithes : métaux précieux et céramiques utilisés dans les systèmes de contrôle des émissions.

 

 

Définitions de termes utilisés dans ce document :

 

1.            Marge opérationnelle

Faurecia utilise la marge opérationnelle comme principal indicateur de performance du Groupe. Elle correspond au résultat des sociétés contrôlées avant prise en compte :

·              des autres revenus et charges opérationnels, correspondant à des éléments inhabituels, non récurrents et significatifs, qui comprennent les coûts de rationalisation des structures et départs anticipés, l’effet des événements exceptionnels tels que l’arrêt définitif d’une activité, la fermeture ou la cession d’un site industriel, les cessions d’immeubles hors exploitation, la constatation de pertes de valeurs d’actifs incorporels ou corporels et d’autres pertes inhabituelles et significatives ;

·              des produits sur prêts, titres de placement et trésorerie ;

·              des charges de financement ;

·              des autres revenus et charges financiers qui comprennent l’effet de l’actualisation des engagements de retraite et du rendement des fonds affectés à la couverture de ceux-ci, l’inefficacité des couvertures de change et de taux ainsi que les variations de valeurs des instruments de change et de taux pour lesquels les relations de couverture ne remplissent pas les critères de la norme IAS 39, les résultats sur cession de titres de filiales ;

·              des impôts.

 

2.            Monolithes

 

Les monolithes sont des composants utilisés dans les convertisseurs catalytiques pour lignes d’échappement. Les monolithes font l’objet d’une gestion directe de la part des constructeurs automobiles. Ils sont achetés auprès des fournisseurs désignés par ceux-ci et refacturés aux constructeurs pour leur prix de revient (pass-through basis). Il s’agit d’une activité de négoce.

 

3.            Ventes à valeur ajoutée : ventes totales moins le négoce de monolithes

 

Les ventes à valeur ajoutée sont  définies comme les ventes totales auxquelles on soustrait le négoce des monolithes. Elles représentent l’activité réelle du Groupe. Pour Automotive Seating et Interior Systems, en l’absence de monolithes, les ventes totales sont égales aux ventes à valeur ajoutée. Emissions Control Technologies est la seule activité Faurecia qui vend des monolithes.

 

4.            Cash-flow net

 

Le cash-flow net est défini comme suit : excédent/besoin de financement auquel on soustrait les acquisitions/cessions de titres de participation et d’activités (nettes de la trésorerie apportée), les autres variations et les produits de cession des actifs financiers.

Faurecia est l’un des principaux équipementiers automobiles mondiaux avec des positions de leader dans trois activités : sièges d'automobile, systèmes d'intérieur et technologies de contrôle des émissions. Son offre technologique forte fournit aux constructeurs automobiles des solutions pour le cockpit du futur et la mobilité durable. Le Groupe a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 20,7 milliards d'euros. Au 31 décembre 2015, Faurecia employait 103 000 personnes dans 34 pays sur 330 sites, dont 30 centres de R&D. Faurecia est coté sur le marché NYSE Euronext de Paris et le marché over-the-counter (OTC) aux Etats-Unis. En savoir plus : 

Experts
À propos de Faurecia