FAURECIA : RESULTATS ANNUELS 2014, EN FORTE PROGRESSION

Nanterre, France, 12 févr. 2015,  par Faurecia

La progression de la production automobile mondiale en 2014 est estimée à 3,3%. L’activité est restée soutenue en Amérique du Nord et en Asie, avec une production automobile en hausse de 5,0% et de 4,1% respectivement. La production automobile en Europe progresse de 3,2%, avec une hausse de 5,7% en excluant la Russie qui baisse de 16,0%.

Exercice 2014

·             Chiffre d’affaires total en hausse de 5,5%* à 18,83 milliards d’euros ;

·             Marge opérationnelle à 673 millions d’euros en hausse de 25%, soit 3,6% du chiffre d’affaires total contre 3,0% en 2013 ;

·             Résultat net à 166 millions d’euros en progression de 89% ;

·             Cash-flow net à 216 millions d’euros ;

·             Endettement financier net à 1,39 milliard d’euros, en baisse de 131 millions d’euros.

 

Second semestre 2014

·             Chiffre d’affaires total en hausse de 7,1%*, à 9,50 milliards d’euros ;

·             Marge opérationnelle à 363 millions d’euros en progression de 29%, soit 3,8% du chiffre d’affaires total (contre 3,2% en 2013) ;

·             Cash-flow net à 39 millions d’euros.

 

Yann Delabrière, Président-directeur général de Faurecia a déclaré : « en 2014, Faurecia enregistre une solide progression de son chiffre d’affaires, marquée notamment par une croissance remarquable en Chine, où la hausse est supérieure à 20% pour la sixième année consécutive et en Europe où la progression est de 7%, bien supérieure à l’évolution de la production automobile. Faurecia a accéléré son leadership technologique dans l’ensemble de ses activités avec notamment les premières prises de commandes pour de nouvelles technologies dans le contrôle des émissions pour les véhicules commerciaux, la récupération d’énergie et les hayons en composites. Faurecia est en très bonne voie pour atteindre ses objectifs 2016. Je remercie l’ensemble des collaborateurs du Groupe pour leur contribution à notre performance. »

 

RESULTATS DE L’EXERCICE 2014

 

Millions d’euros

S2-2013

S2-2014

Var. %

2013

2014

Var. %

Chiffre d’affaires total

8 764

9 501

+7,1*

18 028

18 829

+5,5*

Marge opérationnelle

282

363

+28,7

538

673

+25,1

En % du chiffre d’affaires total

3,2

3,8

+60bp

3,0

3,6

+60bp

Résultat net (part du Groupe)

53

78

+47,2

88

166

+88,6

Cash-flow net

7

39

N.S.

144

216

+50,0

Endettement financier net
(au 31 décembre)

1 519

1 388

-8,6

1 519

1 388

-8,6

 

 

 

croissance soutenue du Chiffre d’affaires

 

La progression de la production automobile mondiale en 2014 est estimée à 3,3%. L’activité est restée soutenue en Amérique du Nord et en Asie, avec une production automobile en hausse de 5,0% et de 4,1% respectivement. La production automobile en Europe progresse de 3,2%, avec une hausse de 5,7% en excluant la Russie qui baisse de 16,0%.

 

* A taux de changes et périmètre constants

 

 

Le chiffre d’affaires total de Faurecia pour l’année 2014 s’élève à 18,83 milliards d’euros à comparer à 18,03 milliards d’euros en 2013, soit une progression de 4,4%. Après prise en compte d’un impact négatif des devises de 173 millions d’euros (-1,0%) et d’un impact périmètre de -19 millions d’euros (-0,1%), la croissance à taux de changes et périmètre constants est de 5,5%. Au second semestre 2013, le chiffre d’affaires total est en hausse de 8,4%. La variation des taux de changes a eu un impact positif de 112 millions d’euros (+1,3%). Ainsi la progression à taux de changes et périmètre constants est de 7,1%.

 

Les ventes de produits (livraisons de pièces et composants aux constructeurs) s’établissent à 14,09 milliards d’euros contre 13,69 milliards d’euros en 2013, soit une progression de 2,9 %. Après la prise en compte de la fluctuation négative des devises pour 147 millions d’euros (-1,1%) et des variations de périmètre pour -57 millions d’euros (-0,4%), la progression à taux de changes et périmètre constants est de 4,4%. Au second semestre, elles enregistrent une progression de 6,8%. L’effet de la variation des devises est +75 millions d’euros (+1,1%) et celle liée au périmètre est de -21 millions d’euros (-0,3%). Ainsi la variation à taux de changes et périmètre constants est de 6,0%.

 

Les ventes de monolithes (voir la définition en annexe) se sont élevées à 3,10 milliards d’euros en progression de 12,1%. A taux de changes et périmètre constants la hausse est de 12,2%. Au second semestre la progression est de 14,5% ou 12,1% à taux de changes et périmètre constants.

 

Les facturations de frais de développement, outillages, prototypes et autres services atteignent 1,64 milliard d’euros en hausse de 4,5%. A taux de changes et périmètres constants, la hausse est de 3,4%. Au second semestre, la progression est de 11,3% et de 8,3% à taux de changes et périmètre constants.

 

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ZONE GEOGRAPHIQUE : TRES BONNE ANNEE EN CHINE AVEC UNE CROISSANCE SUPERIEURE A 20%, ET UNE CROISSANCE DEUX FOIS PLUS RAPIDE QUE LE MARCHE EN EUROPE.

 

Les ventes de produits de l’exercice 2014 se répartissent comme suit :

 

·              en Europe, les ventes de produits s’établissent à 7,87 milliards d’euros en 2014 contre 7,41 milliards d’euros en 2013 en hausse de 6,2% ou +6,8% à taux de changes (-0,3%) et périmètre (-0,3%) constants et surpassent l’évolution de la production automobile qui est de 3,2%. Sur le second semestre, les ventes de produits enregistrent une hausse de 6,5% ou +6,9% à taux de changes et périmètre constants à 3,76 milliards d’euros, bien au-delà de la production automobile qui est stable (+0,1%) ;

 

·              en Amérique du Nord, les ventes de produits s’élèvent à 3,50 milliards d’euros contre 3,71 milliards d’euros en 2013, en baisse de 5,7%. Après ajustement des fluctuations des devises (-10 millions d’euros) et des variations de périmètre (-30 millions d’euros), la baisse à taux de changes et périmètre constants est de 4,6%, pour une production automobile en hausse de 5,0%. Au second semestre, les ventes de produits ont progressé de 4,8%. La variation des parités de change a eu un effet positif de 82 millions d’euros (+4,8%), celle du périmètre un effet négatif de 6 millions d’euros (-0,3%). Ainsi la progression des ventes au deuxième semestre est de 1,0% à taux de changes et périmètres constants, alors que la production automobile a augmenté de 5,9%. Faurecia renouera avec la croissance en 2015 et verra ses ventes croitre plus vite que la production automobile sous l’effet en année pleine des nouveaux modèles lancés au second semestre de 2014;

 

·              en Asie, les ventes de produits passent le cap des 2,0 milliards d’euros et atteignent 2,03 milliards d’euros, contre 1,71 milliard d’euros en 2013 soit une hausse de 19,0%. La variation des devises et celle du périmètre ont eu des effets peu significatifs (-4 millions d’euros et -8 millions d’euros respectivement). La hausse des ventes de produits est donc de 19,7% à taux de changes et périmètre constants pour une production automobile en hausse de 4,1%. Les ventes en Chine atteignent 1,69 milliard d’euros en hausse de 21,5% (à taux de changes et périmètre constants), soit plus de deux fois la croissance du marché automobile chinois (+9,4%). Sur le second semestre, la hausse des ventes de produits en Asie s’inscrit à 20,9%. En raison de la baisse de l’euro, l’effet lié aux devises est positif de 35 millions d’euros (+3,9%). La variation du périmètre est négative pour 4 millions d’euros (-0,5%). Ainsi la hausse des ventes à taux de changes et périmètre constants est de 17,4% dont +20,8% en Chine ;

 

·              en Amérique du Sud, les ventes de produits s’établissent à 550 millions d’euros, contre 717 millions d’euros en 2013, soit une baisse de 23,2%. La variation des taux de changes pèse pour 93 millions d’euros (-13,0%) et il n’y a pas de variation du périmètre. Dès lors la baisse à taux de changes constants est de 10,3%, pour une production automobile en repli de 16,1%. Sur le second semestre, la baisse des ventes de produits s’inscrit à 19,2%. La fluctuation des taux de changes pèse pour 22 millions d’euros (-6,4%) ainsi la baisse à taux de changes constants est de 12,8% alors que la production automobile s’est contractée de 15,1%.

 

VENTES PAR CLIENT : FORTE CROISSANCE AVEC CUMMINS, NISSAN ET DAIMLER

 

Par client, les évolutions les plus remarquables ont été enregistrées avec Nissan (+21% à taux de changes et périmètre constants) avec une forte progression en Amérique du Nord et en Chine et avec Daimler (+23% à taux de changes et périmètre constants) soutenu par les ventes de la Mercedes-Benz Classe S. Les ventes à Cummins pour les véhicules commerciaux progressent de 59% (à taux de changes et périmètre constants). Pour Faurecia Emissions Control Technologies, les véhicules commerciaux représentent désormais 8% des ventes.

 

VENTES PAR ACTIVITE : FORTE PROGRESSION D’EMISSIONS CONTROL TECHNOLOGIES ET D’INTERIOR SYSTEMS

 

La croissance a été très soutenue pour Emissions Control Technologies, dont le chiffre d’affaires total s’élève à 6,7 milliards d’euros, en progression de 6,3% ou +7,0% à taux de changes et périmètre constants. Elle a été tirée par la croissance en Asie (+15% à taux de changes et périmètre constants) et celle de l’activité véhicules commerciaux (+19% à taux de changes et périmètre constants). Au second semestre, la progression a été de 8,5% (+6,4% à taux de changes et périmètre constants).

 

Le chiffre d’affaires total de l’activité Automotive Seating s’élève à 5,3 milliards d’euros contre 5,2 milliards d’euros en 2012, soit une progression de 1,7% où 2,8% à taux de changes et périmètre constants. Au second semestre, le chiffre d’affaires progresse de 7,1% (+6,1% à taux de changes et périmètre constants) sous l’impulsion du démarrage de nouveaux programmes pour Nissan, GM et Ford.

 

Le chiffre d’affaires total d’Interior Systems s’élève à 4,7 milliards d’euros contre 4,6 milliards d’euros en 2013, soit une progression de 3,3% (+5,0% à taux de changes et périmètre constants), grâce à la hausse des ventes avec Daimler, et Volkswagen. La croissance est particulièrement remarquable en Asie où elle atteint 47% (à taux de changes et périmètre constants), grâce à la Chine. C’est une évolution stratégique pour Interior Systems puisque l’Asie représente désormais 7% de ses ventes, une accélération de la croissance de l’activité est attendue dans cette région. Au second semestre, le chiffre d’affaires augmente de 6,5% ou +5,5% à taux de changes et périmètre constants.

 

Le chiffre d’affaires total d’Automotive Exteriors s’établit à 2,1 milliard d’euros, en hausse de 8,6% (+9,1% à taux de changes et périmètre constants) par rapport à 2013. Au second semestre, la hausse est de 16,2% (soit +16,4% à taux de changes et périmètre constants). Cette très forte hausse s’explique en partie par un doublement des ventes d’outillages avant le démarrage de nouveaux programmes. Les ventes de produits progressent au second semestre de 4,9% (à taux de changes et périmètre constants).

 

RESULTATS OPERATIONNELS EN HAUT DE LA « GUIDANCE »

 

La marge opérationnelle (voir la définition en annexe) s’élève à 673 millions d’euros, soit 3,6% du chiffre d’affaires total, à comparer à 538 millions d’euros et 3,0% du chiffre d’affaires en 2013. La « guidance » pour 2014, ajustée à la hausse le 29 juillet 2014, était une marge opérationnelle comprise entre 3,3% et 3,6%. Le second semestre 2014 enregistre une marge opérationnelle de 363 millions d’euros, soit 3,8% du chiffre d’affaires, en progression de 81 millions d’euros ou 60 points de base.

 

Par région, les progressions de marge sont particulièrement remarquables en Europe et en Asie. Une accélération est attendue en Amérique du Nord après une année 2014 de transition :

 

·              en Asie, à 8,9% (268 millions d’euros), la marge continue de progresser sur l’année de 60 points de base grâce à un business model combinant forte croissance et excellence dans l’exécution. Au second semestre, la marge progresse de 20 points de base, pour s’établir solidement au-delà de 9,0%, à 9,3% (soit 150 millions d’euros);

·              en Europe, à 3,6% (ou 372 millions d’euros), la marge s’améliore fortement de 90 points de base en raison de la hausse des volumes et d’une base de coût compétitive. L’amélioration de la marge est sensible au second semestre (+80 points de base à 3,8% ou 193 millions d’euros);

·              en Amérique du Nord, à 1,7% (soit 78 millions d’euros), la marge baisse légèrement sur l’année. L’amélioration significative de la performance opérationnelle n’a pas pu entièrement compenser la baisse de la contribution commerciale liée à la baisse du chiffre d’affaires et aux coûts significatifs de lancement associés aux très nombreux changements de modèles.

·              en Amérique du Sud, à –7,3% (ou -49 millions d’euros), la marge est impactée par la très forte baisse des volumes, mais aussi par les effets négatifs de l’inflation et des fluctuations de change. La base de coût a été réduite en 2014 ce qui devrait avoir un effet positif sur la profitabilité en 2015.

 

Par activité, Emissions Control Technologies et Interior Systems progressent rapidement alors qu’Automotive Seating est benchmark dans son segment au second semestre :

 

·              Automotive Seating ; à 4,4% du chiffre d’affaires soit 234 millions d’euros pour l’année et 4,7% ou 127 millions d’euros pour le second semestre, la marge atteint les niveaux benchmark dans son segment. La hausse de la marge de 20 points de base pour l’année résulte d’une bonne performance en Asie et de la division mécanismes ;

·              Emissions Control Technologies ; à 3,8% du chiffre d’affaires soit 257 millions d’euros, progresse très rapidement et réduit considérablement l’écart avec ses concurrents. La hausse de la marge de 70 points de base résulte d’une progression significative en Amérique du Nord, d’une amélioration en Europe et d’une marge toujours élevée en Asie. Exprimée en pourcentage des ventes produits, la marge est de 7,5% pour l’année en hausse de 160 points de base et de 7,8% en hausse de 40 points de base sur le deuxième semestre ;

·              Interior Systems ; à 2,7% du chiffre d’affaires soit 129 millions d’euros améliore sa rentabilité de 90 points de base. Elle progresse fortement grâce à l’Europe et l’Asie. L’Amérique du Nord a été impactée par de très nombreux démarrages et les surcoûts associés ;

·              Automotive Exteriors ; à 2,6% du chiffre d’affaires soit 54 millions d’euros, voit sa marge impactée par la baisse des volumes en Amérique du Sud et des coûts de transformation de l’activité composites, tandis que la marge de l’activité « pare-chocs » en Europe reste satisfaisante.

 

Le résultat net consolidé (part du Groupe) s’inscrit à 166 millions d’euros, contre 88 millions d’euros en 2013 en hausse de 89%. Il s’élève à 78 millions d’euros au second semestre 2014. Les principaux éléments hors marge opérationnelle sont :

·              les frais de restructuration qui s’élèvent à 77 millions d’euros (contre 91 millions d’euros en 2013), dont 14 millions d’euros sont relatifs à des actions lancées en Russie et Amérique du Sud ou les volumes sont en baisse et les perspectives sont dégradées ;

·              les charges financières nettes qui atteignent 183 millions d’euros (contre 188 millions d’euros en 2013), en raison d’une baisse de la dette moyenne. Les charges comprennent une provision de 16 millions d’euros pour l’exercice en juin 2015 de l’option de rachat anticipé de l’obligation 2019 ;

·              Les autres revenus et charges financières sont une charge de 61 millions d’euros (contre 46 millions d’euros en 2013). Elles intègrent 12 millions d’euros de frais exceptionnels de commissions liées au renouvellement en décembre 2014 du crédit syndiqué.

 

CASH-FLOW NET LARGEMENT POSITIF et DETTE NETTE EN BAISSE DE 131 MILLIONS D’EUROS

 

Le cash-flow net s’inscrit à 216 millions d’euros, impacté positivement par l’amélioration significative des besoins en fonds de roulement.

 

Les investissements corporels et incorporels et la R&D capitalisée, augmentent de 7,0% à 843 millions d’euros, contre 788 millions d’euros en 2013. La répartition géographique de ces investissements a continué de privilégier la croissance hors d’Europe et en particulier le renforcement des positions du Groupe en Asie.

 

Les besoins en fonds de roulement s’améliorent de 263 millions d’euros, bénéficiant principalement d’une réduction des stocks de 78 millions d’euros, d’une baisse des créances clients de 88 millions d’euros liée à la mise en place de programmes de cessions sans recours de créances commerciales et d’une hausse des dettes fournisseurs de 120 millions d’euros.

 

Fin décembre 2014, l’endettement financier net du Groupe s’établit à 1,39 milliard d’euros par rapport à 1,52 milliard d’euros à fin décembre 2013 soit une réduction de la dette nette de 131 millions d’euros. La première étape du plan de refinancement du groupe a été en décembre 2014 le renouvellement avec succès de son crédit syndiqué pour un montant de 1,2 milliard d’euros pour une durée de 5 ans.

 

Les comptes de l’exercice 2014 ont été arrêtés par le Conseil d’Administration qui s’est réuni le 11 février 2015. Les procédures d'audit sur les comptes consolidés de l’exercice 2014 ont été effectuées et le rapport de certification est en cours d’émission.

 

DIVIDENDE

 

Prenant en compte les résultats du Groupe et les perspectives 2015, le Conseil d’Administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale des actionnaires, qui se tiendra le 27 mai 2015, le versement d’un dividende de 35 cents par action, en hausse de 17%, soit un taux de distribution de 27%. Il sera proposé aux actionnaires la possibilité de percevoir le dividende en actions.

 

Perspectives 2015

 

En 2015, Faurecia estime que la production automobile mondiale devrait croître de 3%, avec l’Europe (hors Russie) entre +2% et +4%, l’Amérique du Nord en progression de 3%, la Chine en hausse de 7%.

 

Dans un contexte macro-économique favorable avec un prix du pétrole en baisse, une baisse significative des prix des matières premières et le réalignement de l’euro par rapport au dollar et au renminbi, Faurecia prévoit pour 2015 :

·             Un chiffre d’affaires en hausse aux alentours de 5% (à données comparables) ;

·             Une marge opérationnelle d’au moins 4 % ;

·             Un cash-flow net supérieur à 100 millions d’euros.

 

La présentation financière et le rapport financier de Faurecia seront disponibles ce jour – à partir de 6h30 – sur le site internet de Faurecia : www.faurecia.fr. Une réunion pour les analystes financiers et la presse aura lieu ce jour à 10h30 au Pavillon Gabriel, Paris 8ème. Celle-ci-pourra également être suivie sur www.faurecia.fr.

 

Une conférence téléphonique sera aussi disponible :

  • France : +33 1 70 48 01 66 ; UK : +44(0) 20 3427 0503 ; Pas de code d’accès

 

Il sera possible d’écouter la conférence téléphonique pour une durée de 7 jours:

  • France : +33 1 74 20 28 00 ; UK : +44(0)20 3427 0598 ; Code d’accès : 3882173

 

PROCHAIN EVENEMENT

Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2015, le mercredi 15 avril 2015 après bourse.

 

 

Définitions de termes utilisés dans ce document :

 

1.            Marge opérationnelle :

 

Faurecia utilise la marge opérationnelle comme principal indicateur de performance. Elle correspond au résultat des sociétés contrôlées avant prise en compte :

·              des autres revenus et charges opérationnels, correspondant à des éléments inhabituels, non récurrents et significatifs, qui comprennent les coûts de rationalisation des structures et départs anticipés, l’effet des événements exceptionnels tels que l’arrêt définitif d’une activité, la fermeture ou la cession d’un site industriel, les cessions d’immeubles hors exploitation, la constatation de pertes de valeurs d’actifs incorporels ou corporels et d’autres pertes inhabituelles et significatives ;

·              des produits sur prêts, titres de placement et trésorerie ;

·              des charges de financement ;

·              des autres revenus et charges financiers qui comprennent l’effet de l’actualisation des engagements de retraite et du rendement des fonds affectés à la couverture de ceux-ci, l’inefficacité des couvertures de change et de taux ainsi que les variations de valeurs des instruments de change et de taux pour lesquels les relations de couverture ne remplissent pas les critères de la norme IAS 39, les résultats sur cession de titres de filiales ;

·              des impôts.

 

2.            Monolithes :

 

Les monolithes sont des composants utilisés dans les convertisseurs catalytiques pour lignes d’échappement. Les monolithes font l’objet d’une gestion directe de la part des constructeurs automobiles. Ils sont achetés auprès des fournisseurs désignés par ceux-ci et refacturés aux constructeurs pour leur prix de revient (pass-through basis). Ils ne génèrent de ce fait aucune valeur ajoutée industrielle.

Faurecia est l’un des principaux équipementiers automobiles mondiaux dans quatre activités : sièges d'automobile, technologies de contrôle des émissions, systèmes d'intérieur et extérieurs d'automobile. Le Groupe a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 18,8 milliards d'euros. Au 31 décembre 2014, Faurecia employait 99 500 personnes dans 34 pays sur 330 sites, dont 30 centres de R&D. Faurecia est coté sur le marché NYSE Euronext de Paris et le marché over-the-counter (OTC) aux Etats-Unis. En savoir plus : www.faurecia.fr

 

Experts
À propos de Faurecia